Le Jura débat Index du Forum

Le Jura débat
Forum de débats portant sur l'actualite jurassienne, suisse ou internationale.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

sur le réchauffement climatique
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Jura débat Index du Forum -> Le Jura débat -> Forum d'actualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Julien Gunzinger
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 55

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 14:03 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

voici quelques données passées sous silence par les scientifiques catastrophistes et naturellement par l'essentiel des médias:

le mars global Surveyor qui sillone Mars a montré " que les niveaux d'eaux glacées sur les pôles martiens ont fondu de presque 3 mètres en l'espace d'une année martienne, soit presque deux ans pour nous " ( ABC news, 7 déc 2002)

"sur la planète neptune distante de 4,5 milliardsde km du soleil le réchauffement est pire encore " depuis 1989 Depuis 1989, on enregistré une augmentation de 5% de la température à la surface de Triton, un phénomène de réchauiffement inattendu pour ces planètes si éloignées du Soleil » (BBC science and technology news, 25 juin 1999)

Sur Pluton, la plus éloignée du soleil « l’équipe du professeur james Elliot a établi avec certitude qu’en l’espace de 14 ans, la planète Pluton s’est réchauffée. Sa température a été multipliée par 3… c’est une surprise totale piur l’ensemble de la professuon qui ne pouvait prévoir une telle transformation. » ( Massachussets institute of technology, 9 oct 2002)

Pour les scientifiques russes, le réchauffement spatial est essentiellement le fait du système solaire qui avancerait vers un « nuage interstellaire », pour les américains ce serait le soleil le responsable, mais sans pouvoir expliqué pourquoi les planètes les plus éloignés subissent les plus grandes hausses de température. Pour John J.Matese, un scientifique anglais, une étoile naine brune ( sorte de planète de taille intermédiaire entre une planète géante et un petit soleil) qui se baladerait au milieu de notre galaxie. Plusieurs observatoires ont en effet détecté une « présence étrangère » lointaine qui perturberait le chemin des comètes périodiques. Le professeur Gillespie ancien de la NASA a montré que l’alignement de Jupiter et Saturne déclenche des tempêtes solaires.

Toutes ses explications sont encore toutes du domaine de l’hypothèse, mais ce qui est c’est le phénomène de réchauffement spatial inexplicable: La revue Futura-Sciences, commentant un article du magazine Nature, a également souligné ce problème

« Le Pr Lauri Fenton, du Centre de recherches Ames de la NASA est formel : la planète Mars, ou plutôt son atmosphère est aussi en pleine phase de réchauffement climatique, pour des causes assez proches de celles que l'on subit actuellement sur Terre.
Selon cette étude, menée conjointement avec l'US Geological Survey, les températures moyennes relevées à la surface de la planète rouge s'accroissent 4 fois plus rapidement que sur Terre.
Les chercheurs estiment que la température de surface martienne aurait augmenté de quelque 0,65°C entre les années 70 et les années 90, soit depuis l'atterrissage des sondes américaines Viking et des premiers relevés précis. (...) La température du sol augmente encore, la fonte de la glace s'accélère, et ainsi de suite
»(Edition du 10 avril 2007. Le Pr Lauri K. Fenton a sa page web avec ses travaux: http://humbabe.arc.nasa.gov/~fenton/)

Or si toutes les planètes du système solaire se réchauffent, cela signifie que le soleil se réchauffe également. Ce qui explique son hyperactivité... ce qui explique l'envoi en nombre de satellites spécialisés pour le surveiller de très très près : le satellite Soho, l'Ulysses, les Stereo Observatory ( envoient des images stéréoscopiques ), le Solar-B, le Solar Dynamics Observatory, etc., sont tous pointés sur le soleil parce que depuis quelque temps, il inquiète tout le monde. ( le « butterfly diagrmam du Marshall Space Center témoigne de ka montée en puissance terriblement inquiétante des tâches solaires)
En 2007 que la communauté des héliologistes a commencé à tirer des signaux d'alarme. C’est ainsi que nous avons échappé il y a peu à une sorte d’ apocalypse en raison d'une éruption massive. Les scientifiques ont classé les éruptions en trois catégories :

1 ) Les C sont les plus faibles, sans incidence sur terre.
2 ) Les M sont moyennes, cause des perturbations des communications radio, mais uniquement aux pôles.
3 ) Les X sont les plus violentes, sont cause de l'interruption de presque toutes les communications radio sur terre. Se fut le cas le 16 août 1989 et le 2 avril 2001, lorsque des millions d’utilisateurs de portables et de systèmes de guidage en ont subi les dégats, tous les faisceaux satellites servant de relais à centaines de millions de liaisons télécoms ont été atteints

Mais le 4 novembre 2003, un record a été battu, puisque la plus intense connue, graduée à X-28, a été pulvérisée par une éruption de X-45(Voir les rapports de l'University of Otago, Nouvelle Zélande, l'un des centres mondiaux d'observation du soleil.)! La flamme propagée par le soleil ce jour-là a été l'équivalent des éruptions cumulées de 5000 soleils calmes ! Par chance, elle est partie dans le sens opposé à la terre. Si le lieu de l'éruption ( région 486 ) avait été différent les dégats auraient été innombrables : presque tous les satellites, les portables carbonisés, les centrales électriques auraient pris feu, y compris les nucléaires ( en 1989 des centrales américaines et canadiennes ont pris feu avec une éruption bien plus faible ). C’est ainsi qu’une éruption plus faible en 1853 a immédiatement mis le feu à des poteaux télégraphiques.
En octobre et en novembre 2003, notre soleil a ainsi connu des explosions phénoménales, jamais vues depuis qu'ils savent mesurer avec précision son activité, c'est-à-dire depuis 400 ans.

Voilà qui relativise un peu tous les catastrophistes écolos mondialistes favorable à la dépopulation, non ??? car je ne crois pas que conjointement nos satellites aient découvert des usines Michelin sur les autre planètes du système solaire,sur Mars notamment, ou sur le soleil?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Déc - 14:03 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Julien Gunzinger
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 55

MessagePosté le: Mer 16 Déc - 08:13 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

A Copenhague: cap sur la dépopulation
Dans un précédent article je désignais les politiques de dépopulation mondiale comme le réel objectif de nombre de partisans du développement durable, au motif que c’est le seul moyen de lutter contre le réchauffement climatique. La thèse du réchauffement climatique, on le sait, a de nombreux opposants scientifiques. Dernièrement il a été révélé que des scientifiques du GEIC (cet organe d’expertise sur les questions climatiques qui produit les rapports auxquels s’adossent tous les promoteurs de politiques anti-réchauffement) ont trafiqué leurs chiffres pour ajuster leurs résultats à la thèse du réchauffement climatique.



Hier à Copenhague, lors d’une conférence de presse, un journaliste a osé demander à un expert du GEIC ce qui lui inspirait les pratiques de certains de ses collègues. Il a été rapidement privé du micro puis menacé par un agent de l’ONU de se faire confisquer son matériel. ( ici: http://www.dailymotion.com/video/xbgonz_reponse-armee-aux-questions-sur-le_news, la vidéo de cette scène invraisemblable)
C’est que les enjeux sont énormes. Les élites transnationales veulent pouvoir embrayer sur des politiques de dépopulation massive au nom du développement durable. Ainsi le 9 décembre le Financial times se félicitait que «le Sommet de Copenhague ait donné un nouvel élan au débat sur la nécessité de stabiliser la population mondiale ». Il regrettait cependant que « certains pays en développement ont échoué à suivre la grande transition démographique vers des niveaux de fertilité plus bas, qui s’est produite ces dernières décennies dans le monde occidental ».Mais le Financial time se rassurait en sachant pouvoir compter sur Barak Obama :« En tant que Président, une des premières décisions de Barack Obama a été de briser la règle du silence mondial. Il a depuis annoncé une révision des financements de la santé mondiale, en insistant sur l’élargissement des programmes comme le planning familial plutôt que de se concentrer sur une poignée de maladies prioritaires ».

Dans le Financial post les véritables enjeux sont abordés plus frontalement. Sous le titre « La véritable vérité qui dérange : le monde entier doit adopter la politique chinoise de l’enfant unique » on peut en effet y lire : « La dérangeante vérité qui plane sur le Conférence de l’ONU à Copenhague n’est pas le réchauffement ou le refroidissement du climat, mais le fait que les humains surpeuplent le monde. Une loi planétaire similaire à la politique chinoise de l’enfant unique, est le seul moyen d’inverser le taux de natalité catastrophique qui est actuellement d’un million de naissances tous les 4 jours. Les autres espèces, la végétation, les ressources, les océans, les terres arables, l’eau et l’atmosphère sont détruits à cause du taux de reproduction croissant de l’humanité. Le remède est simple. C’est dramatique. Et pour l’instant à Copenhague, les dirigeants du monde ne le prennent pas en compte. Ils se feront prendre en photo, feront leur blabla sur la science et la fraude climatique, annonceront la création de fermes éoliennes géantes et la mise en place de droits d’émission carbone. Rien de cela ne marchera à moins d’imposer une politique de l’enfant unique à la chinoise. Les discussions de Copenhague sont à côté de la plaque. Le seul remède est que tous les pays procèdent à une réduction drastique de la population, nettoient leur foutoir et imposent des mesures contraignantes de conservation ».


Revenir en haut
Julien Gunzinger
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 55

MessagePosté le: Mer 16 Déc - 08:18 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

commentaire à ce dernier article posté sur mon blog par un intervenant:
Point n'est besoin de faire référence au dérèglement climatique pour se rendre à l'évidence que la planète est déjà surpeuplée: fin des énergies fossiles, pénurie alimentaire due en partie à la première cause mais aussi à la diminution des terres arables, insuffisance d'eau potable et enfin, dernière raison et non des moindres, la pression fatale que notre trop grand nombre exerce sur les espèces animales sauvages...

réponse de Julien:
bien entendu que notre mode de vie, de production et de consommation, est dangereux pour l'équilibre écologique de la planète, pour une répartition juste de ses ressources. Mais mettre en cause la population mondiale trahit la volonté des partisans de la culture de la mort de perpétuer leur mode de vie hédoniste, consumériste au dépens de la vie elle-même. Il faut réduire le nombre d'habitants pour que les "élus" puissent continuer d'entretenir le même mode de vie. C'est une mesure purement technique pour ne pas mener une réflexion de fond sur les valeurs qui animent l'homo œconomicus, matérialiste et hédoniste.

réponse de l'intervenant:
Pourquoi parlez-vous « de la culture de la mort » alors qu'il ne s'agit que de prévenir les grossesses non désirées et de mettre en œuvre des politiques d'instruction et d'émancipation des femmes des pays les plus pauvres? Ne s'agit-il pas d'un à priori idéologique? Aucun « mode de vie hédoniste et consumériste » ne pourra être conservé et j'imagine que vous l'avez déjà compris. En effet la fin des énergies fossiles prévue pour le milieu du siècle va tout bouleverser et si nous voulons que TOUS les humains présents à ce moment là aient un niveau de vie suffisant, il faut bien qu'ils ne soient pas trop nombreux. Les véritables humanistes sont les personnes qui s'inquiètent de la démographie excessive..


Revenir en haut
Dominique


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2009
Messages: 41

MessagePosté le: Mer 16 Déc - 08:38 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

Ce lien peut faire avancer le débat:
http://www.spreadthetruth.fr/?p=6055


Revenir en haut
Julien Gunzinger
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 55

MessagePosté le: Mer 16 Déc - 09:55 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

bonjour dominique, oui la question du climat est un de ces problèmes (comme celui de la santé, l'économie) par lesquels les mondialistes cherchent, en manipulant les réalités empiriques, en dramatisan,t à se doter  d' instances mondialisées pour court-circuiter la volonté des peuples qui eux ont compris que pour la défense des valeurs et des principes  qui sont la source de leur existence il faut reconcer à l'universalisme abstrait. cet universaliment abstrait ( ou négatif, définissant la liberté en terme de liberté de contrainte) par opposition à un universalisme concret (qui se réclame d'une nature humaine à actualiser) est celui qui est à l'oeuvre dans la philo des droits de l'homme et qui promeut un homme totalement déraciné, élevé hors sol,  une société où il est interdit de privilégier certains valeurs morales, certains principes métaphysique au prétexte que se serait faire violence à la liberté de chacun.   c'est cette partie là qui est engagée maintenant. les mondialistes parviendront-ils à imposer à l'humanité entière cette métaphysique, celle de l'homme sans essence? pour y arriver il me semble qu'il compte également, comme vous le montrer avec votre article, sur l'appoint d'une religion mondiale ( ou d'une spiritualité). ils en sont là, car on le voit bien au plan politique les peuples commencent à y voir clair, ils ne veulent pas brader leur héritage. pour paraphrader Heidegger, seul un dieu peut les sortir de là. le dieu de heidegger était celui des nazis, Wotan, un dieu païen. le dieu des mondialistes j'ai bien peur que ce soit vous savez qui... 

Revenir en haut
Julien Gunzinger
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 55

MessagePosté le: Mer 16 Déc - 11:35 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

x a écrit :
Citation:
Pourquoi parlez-vous « de la culture de la mort » alors qu'il ne s'agit que de prévenir les grossesses non désirées et de mettre en œuvre des politiques d'instruction et d'émancipation des femmes des pays les plus pauvres? Ne s'agit-il pas d'un à priori idéologique? Aucun « mode de vie hédoniste et consumériste » ne pourra être conservé et j'imagine que vous l'avez déjà compris. En effet la fin des énergies fossiles prévue pour le milieu du siècle va tout bouleverser et si nous voulons que TOUS les humains présents à ce moment là aient un niveau de vie suffisant, il faut bien qu'ils ne soient pas trop nombreux. Les véritables humanistes sont les personnes qui s'inquiètent de la démographie excessive..


Littéralement prévenir les grosses non-désirés cela veut dire empêcher les grossesses. Mais il est évident que les partisans de la dépopulation ne s'en tiennent pas à cela, ils entendent promouvoir partout le droit de tuer l'enfant dans le ventre de sa mère. Les journaux que j''ai cités ne s'y sont pas trompés puisqu'ils se félicitent que Obama ait fait sauter la politique de Mexico qui interdisait de financer des ONG pratiquant l'avortement ou l'encourageant. Se fut même la première mesure d’Obama. Tout un symbole. Dernièrement Mme Clinton, en réponse à une question qui lui  a été posé au congrès, a été très explicite. "" Il se trouve que nous [l’actuelle administration américaine] pensons que le planning familial constitue une part importante de la santé féminine et que la santé reproductive comporte un accès à l’avortement dont je crois qu’il doit être sûr, légal et rare". ( quel jargon répugnant, nous nous rapprochons décidément toujours plus de la novlangue de 1984).
Donc c'est clair! ce qui permet la  réduction de la population mondiale c'est l'extension à toute la terre des techniques et services de cette santé reproductive ( santé reproductive= mort de l'enfant à naître, ouah, et la santé de l'enfant dans l'affaire. Rien à battre, naturellement. compte pas...) comme quoi les humanistes dont vous me faites les louanges,  m'inspirent à moi, d'autres sentiments.
De nombreux scientifiques disent que l'on peut nourrir une population mondiale de 13 milliards d'habitants. Evidement il est pas possible que 13 milliards d'habitants disposent chacun d'un 4x4 ou de deux écrans plasmas. Il faut donc organiser la décroissance des biens matériels et la croissance des biens spirituels ( connaissance, culture,  échange, débats...). Il n'y a aucune fatalité à devoir embrayer sur une dépopulation. Ceux qui le souhaitent ne font que masquer que l'enjeu est de perpétuer un modèle de vie ( philosophique) de jouisseur, hédoniste. Le seul écologisme conséquent c'est celui que défend Benôit XVI, celui qui affirme que la pollution de la nature n'est pas séparable de la pollution des mœurs. On ne peut séparer la pollution de la nature de notre environnement avec celle de notre nature, par son déni ou son mépris.
Car derrière le respect de son cadre de vie par l'écologisme moderne que se cache-t-il ? En fait, que le respect des volontés de l’individu. Pour prendre une image il respecte la nature comme on respecterait un marteau, il se borne à ne pas vouloir l’abîmer pour qu’il puisse servir encore, donc il ne respecte que la volonté de celui qui s’en sert. Ainsi cette écologisme est partie intégrante de la métaphysique moderne qui veut que l’homme n’a d’autre nature que celle qu’il se donne, qui récuse donc l’idée classique de nature selon laquelle on y est fidèle par le respect de la loi morale naturelle. Cet écologisme procède du dogme contemporain de la souveraineté du moi. Il est mu par la crainte que les ressources de la terre ne se tarissent et que l’humanité perde les moyens de faire ce qui lui plaît. C’est donc bien un hédonisme, qui se donne  pour collectif. Mais on le sait cette collectivisation du plaisir, comme toutes les collectivisations, n’est qu’un alibi moral pour ceux qui entendent maintenir prioritairement leurs propres privilèges hédonistes.
Ce qui nous permet logiquement de conclure avec Claude Polin«  si l’écologisme d’aujourd’hui, ramené à ses principe, est bien un avatar de la sacralisation du moi, du culte de la majorité de nos contemporains voue à la subjectivité, et de manière générale, de la conviction, résolument moderne, que l’homme n’est pas une puissance qui doit passer à l’acte, un être qui a à accomplir le modèle qu’il porte en soi, mais au contraire un être dont toute l’essence consiste à choisir d’être ce qu’il veut, si en un mot l’écologisme contemporain est bien l’effet d’une conception moniste de la nature humaine, - alors l’écologisme est un avatar de la pensée révolutionnaire dans ce qu’elle a de plus profond, et incarne, sans toujours en avoir conscience, la plus pure haine de la Nature des classiques et de la Tradition. »


Revenir en haut
Bebel


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2009
Messages: 21

MessagePosté le: Jeu 17 Déc - 08:51 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

de 1) dites vous bien que si pour vous un avortement est un meurtre ce n'est pas le cas pour tout le monde.
de 2) si le moi n'est pas souverain, c'est donc qu'il doit se soumettre à quelque chose qui le dépasse, mais ne voyez-vous pas que c'est la porte ouverte à la légitimation de tous les despotismes.


Revenir en haut
prospero


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2009
Messages: 14

MessagePosté le: Ven 18 Déc - 18:36 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

Oui dans le monde actuel, il faut rétablir l'ordre moral car la démocratie gangrenée par les intérêts financiers risque de se retourner contre ses élites à la solde de ces intérêts. Rien de tel que le petit Jésus pour inspirer la docilité, la soumission aux masses. 

Revenir en haut
Dominique


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2009
Messages: 41

MessagePosté le: Ven 18 Déc - 21:21 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

Préjugés terribles suite à une méconnaissance profonde de l'évangile !
Ce que sont les hommes, c'est une chose, ce qu'est le Christ est autre chose !
Lisez la vie des saints et ne vous en tirez pas en disant que tout est inventé, ce serait trop facile. Pourquoi tant de mauvaise foi ???

Sortez un peu des clichés !!!


Revenir en haut
Dominique


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2009
Messages: 41

MessagePosté le: Ven 18 Déc - 21:23 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

Bébel, vous êtes un humaniste sympathique, mais sachez qu'il y a un christanisme noble que vous n'avez pas étudié, ni surtout vécu dans votre chair.

Faites l'expérience et votre intelligence fera le reste...


Revenir en haut
Bebel


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2009
Messages: 21

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 10:18 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

Excusez-moi Dominique, mais je ne le vois pas vraiment à l'oeuvre dans l'histoire. vous me direz que je suis conditionné par de mauvaises lectures, ce par quoi vous vous prévaudrai une fois de plus d'être mieux instruit que moi.

Je suis comme vous dites un humaniste. Je pense que l'histoire atteste que partout où un dogme a dominé il n'a pu, pour se maintenir, que recourir à la répression. 


Revenir en haut
Bebel


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2009
Messages: 21

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 18:25 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

Copenhague a été un échec, que reste-t-il de la thèse de Julien qui voulait que Copenhague consacrerait des politiques de dépopulation???

Revenir en haut
Julien Gunzinger
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 55

MessagePosté le: Lun 21 Déc - 17:20 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

je n'ai jamais prétendu cela. je prétends que le combat contre réchauffement climatique imputable à l'homme(ce  qui reste à prouver à mes yeux)est un formidable prétexte pour tenter de faire passer dans la foulée des politiques de dépopulation fondées sur l'extension à toute la planète des pratiques abortives. 

Revenir en haut
prospero


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2009
Messages: 14

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 12:01 (2009)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

Donc lutter contre la destruction de toute forme de vie humaine est moins important que de lutter contre l'avortement?

Revenir en haut
Julien Gunzinger
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 55

MessagePosté le: Lun 4 Jan - 12:11 (2010)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique Répondre en citant

Citation:
Donc lutter contre la destruction de toute forme de vie humaine est moins important que de lutter contre l'avortement?






si vous faites sauter le maillon le plus faible de la chaine de la vie, soyez sûr que tous les autres maillons seront à un moment ou un autre menacés. les nazis ont commencé par s'attaquer aux malades mentaux, la suite on la connaît.
je ne veux pas comparer les avorteurs à des nazis. ceux-ci poursuivaient des butes consciemment racistes et haineux. mais je veux parler d'une disposition d'esprit qui à force rend l'esprit inerte, l'assoupit, leur rend consentant à d'autres transgressions: euthanasie, eugénisme etc...
aux usa, par exemple, la réforme de la santé américaine repose sur un projet d'euthanasie larvée. qui sait que la réforme de la santé d’Obama a pour objectif de réduire de 1300 milliards de dollars  le système de santé ? que les 871 milliards de dollars sur 10 ans nécessaires à la réforme, seront obtenus grâce à un « contrôle des coûts et une meilleure gestion des programmes existants (Medicare, Medicaid) »(Obama). En clair il faudra rationner les soins et faire des coupes dans les programmes existant qui couvrent les personnes âgées.
 Cette réforme est alignée sur le système britanique NICE. voici comment en parle Kalipso Chalkidou, directrice des opérations internationales du NICE. Elle défend l’idée d’un rationnement universel des soins, mission du NICE.
Pour elle, les principaux atouts de son agence, dont les recommandations ont force de loi outre-manche, sont sa « maturité » et son « ouverture » lorsque « les autorités sanitaires sont face à un traitement qui marche mais dont le coûts est prohibitif ou qu’il ne permet que d’allonger la vie des patients de quelques semaines. » Grâce au NICE, « les politiques et les docteurs évitent la situation d’il y a 10 ou 15 ans, lorsque le rationnement des soins était tabou ». Désormais, « nous pouvons avoir des conversations bien plus matures entre décideurs », a-t-elle confiée. « Ce dont nous parlons est le rationnement. Nous parlons d’un système où ce ne serait pas tout le monde qui puisse accéder en permanence à ce qu’il lui faudrait, quelque en soit le coût. »


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:21 (2017)    Sujet du message: sur le réchauffement climatique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Jura débat Index du Forum -> Le Jura débat -> Forum d'actualité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com